Saturday, November 3, 2012

Partenariat commercial entre Zered "Doc Z" Bassett et Expedition One


La news est tombée il y a quelques jours de cela : Zered Bassett, natif du Massachusetts mais pur produit des ruelles new-yorkaises a trouvé refuge chez la très humble et fresh marque, j'ai nommé Expedtion One. La nouvelle a eu l'effet d'une bombe dans nos bureaux.


Les bureaux de La Lodge à l'annonce du transfert de Zered Bassett chez Expedition One.

Pour tout vous dire, nous ne sommes pas vraiment fâchés de ce partenariat commercial. Expedition One fait partie de ces marques qui ne font pas trop de vagues mais qui auraient tout à fait les moyens de le faire. Des graphismes toujours fresh, sans verser dans le registre "gangter en carton" comme le fait DGK ; un team composé de Joey Pepper, Ryan Gallant, Enrique Lorenzo, Matt Miller, etc. Autant dire des mecs qu'on ne voit pas si souvent, mais qui sortent toujours des images avec du skate de qualité. On taira l'entrée de Matt Miller dans le circuit de compétition de la Ligue de la Rue.

Quant à l’intéressé, du haut de ses 26 ans, il en parait certes 42. Une calvitie naissante couverte en permanence par un couvre-chef Red Bull. A priori pas de quoi intéresser nos journalistes. Et pourtant, lorsqu'on y regarde de plus près, Zered Basset fait partie des icônes new-yorkaises qui ont ouvert la voix sur de nombreux spot, et ce depuis plus de 10 ans. A l'instar d'un Bobby Puleo ou d'un Anthony Pappalardo, Zered dépucèle des spots armé de son bâton à roulettes. A contrario cependant, il ne nous sabre pas les couilles avec des interviews de rageux pour nous dire à quel point son skate est différent des autres, ou à quel point les skateurs de NY lui sont redevables. Zered attaquera avec la même envie une obscure cellar-door ou un spot ultra-connu. Et il est fort à parier que dans les deux cas il en ressortira un trick intéressant à regarder.

Et c'est cette humilité que l'on appréciera tout particulièrement à La Lodge. Alors oui, Zered ne nous provoquera jamais des papillons dans le ventre comme  chaque pousson d'un Gino, ou chaque photo d'un Joey Pepper. Cepdendant, sa propension à s'attaquer à des spots négligés des autres sans en faire tout un foin, sa capacité à se sortir les doigts pour pondre des hammers de bonne facture seront toujours des éléments que nous saluerons volontiers chez un skateur.

Trinquons au Red Bull à sa santé !







No comments:

Post a Comment